PEUT-ON VRAIMENT PARLER D’UN « NOUVEAU » LEADERSHIP?

« On parle de plus en plus de l’existence d’un « nouveau » style de leadership pour les entreprises.

Peut-on vraiment parler d’un « nouveau » leadership?

Il y a toujours eu qu’un seul véritable BON leadership.

Le MAUVAIS leadership a persisté du fait qu’il y avait une telle abondance de main-d’œuvre.

La pénurie de main-d’œuvre actuelle oblige maintenant les gestionnaires à découvrir ce qu’est un BON leadership s’ils veulent conserver leurs employés.

Ce leadership n’est pas « nouveau », c’est tout simplement le leadership qui aurait toujours dû être exercé. »

Sylvain McDuff


Un client me dit récemment:  il y a un « nouveau » leadership.
À présent, on doit consulter le personnel et travailler avec eux.
Fini le temps de leur donner des ordres à la dure!

Ce commentaire très pertinent m’invite à faire part de mon observation à ce sujet:
Ce qu’on considère comme un leadership fini, révolu et dépassé a toujours été un MAUVAIS leadership. Assurer un leadership où on dicte tout aux employés, où on décide de tout sans se préoccuper d’eux; celui où on ignore le bon sens et où on qualifie le personnel de « chialeux » a TOUJOURS été un MAUVAIS leadership.

Ce type de leadership a persisté en raison de l’abondance de main-d’œuvre de jadis.
Ce n’est pas parce que c’était monnaie courante que c’était convenable!

On pouvait à l’époque faire endurer au personnel un MAUVAIS leadership : « il n’a qu’à partir s’il n’est pas content, y’a plein de monde qui veut travailler chez nous », disaient certains.

Je le répète, cette perception et ce MAUVAIS leadership ont tout simplement persisté en raison de l’abondance de la main-d’œuvre.
Avec la pénurie de main-d’œuvre d’aujourd’hui, le BON leadership est tout simplement devenu un incontournable.

Découvrez le Programme McDuff – Version 4.0
Une percée pour les PME.
Un programme rodé depuis plus de 25 ans.

Vous êtes dans la grande région de Québec?
Contactez-nous pour une présentation et une estimation sans frais.
mcduff.ca/contact